V-ZUG Blog | FR LogoLoading

flag frFR

V-ZUG Zephyr Hangar Presse

Ici, l’avenir prend forme



Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

Des prouesses d’ingénierie, des entrepôts imposants et autant de machines performantes. La nouvelle presse du hangar Zephyr ,au cœur de Zoug, est opérationnelle. Le responsable Florian Dober explique en quoi cette installation est unique au monde.


TL’installation, toute en hauteur, est flanquée d’éléments en béton et de poutres en acier aux dimensions gigantesques. Au milieu, la pièce maîtresse de cette impressionnante installation industrielle arbore une peinture jaune étincelante. Debout devant un écran tactile placé en tête de l’installation, Florian Dober, responsable de l’atelier de presse chez V-ZUG, donne quelques ordres virtuels. Le géant jaune, transstockeur pour les initiés, s’anime avec un léger grincement, se déplace vers le bas, s’immobilise et attrape en quelques minutes un outil rangé dans le magasin vertical.

V-ZUG Florian Dober

Florian Dober, responsable de l’atelier de presse

La nouvelle presse a été mise en service dans le hangar Zephyr il y a six mois. «Aujourd’hui, elle fonctionne déjà à 50% de sa capacité», explique Florian Dober (40 ans). L’installation, composée de l’unité de stockage des outils et de la presse ultrasophistiquée, est une «prouesse d’ingénierie» pour Florian Dober, qui ne cache pas son enthousiasme. Cela dit, la vraie sensation, ce n’est pas la presse pilotée par ordinateur qui forme chaque plaque de métal, de la simple tôle de recouvrement au panneau intérieur de porte extrêmement complexe, avec une précision de l’ordre du centième de millimètre.

«Des presses, il y en a partout, mais un entrepôt comme celui-ci, pouvant stocker jusqu’à 140 outils, il n’y en a qu’un», commente Florian Dober. Le transstockeur est capable de déplacer sans problème des outils de 35 tonnes à une hauteur de dix mètres. Un système ingénieux de câbles et de fixations empêche la charge de basculer.

A l’avenir, un système redondant pourrait être mis en place en installant parallèlement une deuxième presse. Depuis l’entrepôt automatisé au centre du hangar, les outils pourraient alors être introduits dans les presses à gauche et à droite en quelques minutes. Dans six mois environ, lorsque la première machine fonctionnera à pleine capacité, la nouvelle presse pourra fabriquer, en deux équipes au lieu de trois, le même nombre de tôles que la presse actuelle, qui doit être remplacée après 20 ans de service.

V-ZUG Zephyr Hangar Presse

Actuellement, les outils correspondant aux différentes pièces (tiroirs de fours, pièces intérieures de fours à vapeur ou plaques d’habillage pour lave-linge) doivent encore être adaptés. «Pour certaines pièces, nous avons une tolérance de seulement trois centièmes de millimètres», explique Florian Dober. L’ajustement des outils prend donc beaucoup de temps. Un grand travail de peaufinage reste encore à effectuer pour la presse elle-même. Différentes lignes de programme doivent être ajustées avec le constructeur de l’installation, chaque nouvelle mise à jour logicielle, chaque programme doit être vérifié et adapté en permanence.

S’abonner à notre V-ZUG newsletter pour continuer de lire de passionnants articles

Florian Dober et trois de ses collaborateurs font la démonstration des performances de l’installation avec une simple plaque de cuisson. Un rouleau de tôle enroulée pesant plusieurs tonnes est fixé, les parties avant sont découpées, puis le métal est acheminé lentement dans le dispositif de planage, égalisé, légèrement lubrifié et introduit dans l’outil. En quatre étapes, la plaque de cuisson est réalisée à une vitesse époustouflante tandis que le surplus de métal est automatiquement séparé et tombe à travers une trappe dans l’étage inférieur de la construction, où il est récupéré pour le recyclage. Alors qu’avec la presse actuelle, une telle plaque de cuisson était fabriquée en 11 courses, le coulisseau de près de 70 tonnes effectue à présent 27 descentes par minute pour donner au métal la forme requise.

V-ZUG Zephyr Hangar Presse

Suivant le type de métal, dix minutes suffisent pour le changement d’outils, car pour obtenir des résultats sans rayures, l’acier inoxydable et l’acier chromé, les tôles galvanisées et l’aluminium doivent être introduits différemment. «Sur d’autres installations, le changement d’outils prend deux heures», commente Florian Dober, non sans fierté.

Alors que la nouvelle presse Zephyr devient chaque jour plus performante, le potentiel du nouveau hangar est loin d’être totalement exploité. Pour maintenir la production industrielle au cœur de la ville de Zoug et la rendre aussi productive que possible, le dernier étage de la nouvelle construction abritera l’atelier de traitement des surfaces et un stock de découplage avec environ 3500 emplacements sera mis en place. Florian Dober, maître dans l’industrie de formation, explique: «Nous produisons ici sur un site coûteux et unique au monde. Nous ne pouvons nous permettre aucune interruption. L’objectif est donc de stocker des pièces pour cinq jours de production au maximum afin de pouvoir absorber les pannes au niveau de la presse.»

Sur un tel site, la fiabilisation de chaque étape de production est primordiale, comme le précise Florian Dober. Dans cette nouvelle presse, véritable modèle de minutie et de précision, c’est pour ainsi dire l’avenir de l’entreprise qui voit le jour.


L’article de blog suivant pourrait également vous intéresser:

Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

0 Commentaire

Aucun commentaire n’a encore été publié

vzug.comlifestyle.vzug.comhome.vzug.comreferences.vzug.comnaming.vzug.com

Vous utilisez un navigateur obsolète. Certains contenus ne peuvent donc pas être affichés correctement. Veuillez mettre votre navigateur à jour. http://browsehappy.com