V-ZUG Blog | FR LogoLoading

flag frFR

Andreas Albrecht, directeur V-ZUG Technologie de Réfrigération SA

«La place économique suisse a très clairement de l’avenir»



Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

Andreas Albrecht, directeur, est fier de la nouvelle usine de Sulgen. Et plus encore des efforts collectifs déployés depuis des années en faveur d’un avenir durable pour V-ZUG Technologie de Réfrigération SA.

Quand on lui demande s’il est un homme courageux ou un meneur d’hommes courageux, Andreas Albrecht répond que s’agissant de la gestion des ressources humaines, il préfère se fier à son expérience, écouter son intuition et éviter les risques. Pour ce qui est de la technique en revanche, il a le courage d’oser, de sortir des sentiers battus et de prendre des risques, pour autant qu’ils soient calculés.
Le fait d’avoir choisi la place économique suisse pour implanter la nouvelle usine est, lui aussi, courageux. Le déménagement était prévu de longue date étant donné que les contrats de location actuels à Arbon sont limités dans le temps. Différents cas de figure ont été envisagés. V-ZUG Technologie de Réfrigération SA fabrique des réfrigérateurs haut de gamme à encastrer destinés à un marché de niche. Ce caractère exclusif, la proximité du marché principal, le niveau de formation élevé et les valeurs suisses comme la fiabilité et la qualité ont joué un rôle déterminant: «La place économique suisse a très clairement de l’avenir».

Andreas Albrecht, directeur V-ZUG Technologie de Réfrigération SA

Andreas Albrecht, directeur V-ZUG Technologie de Réfrigération SA

Transfert de savoir-faire à Sulgen

Depuis deux ans, Andreas Albrecht, 44 ans, est CEO du seul fabricant de réfrigérateurs suisse dont les activités de développement et de production se trouvent sur le territoire helvétique. Avant d’occuper ce poste, il a été membre de la direction pendant plus de quatre ans en tant que responsable de la production. La nouvelle usine de Sulgen est un site professionnel tourné vers l’avenir: beaucoup de moyens y ont été investis, de sorte à ce qu’il soit possible de réagir de manière flexible aux besoins du marché et à l’émergence de nouvelles technologies. Naturellement, cela sous-entend également des objectifs en matière d’augmentation de la qualité et de l’efficacité ainsi que de rentabilité durable. Aujourd’hui, le site d’Arbon produit 80 000 réfrigérateurs par an. Ce chiffre pourrait dépasser les 145 000 unités à Sulgen.
Pourquoi avoir choisi Sulgen en particulier? Andreas Albrecht sourit «Nous avons centré nos recherches dans un rayon de 25 km autour d’Arbon. Nous avions en effet à cœur de conserver nos collaborateurs existants et leur savoir-faire.» Belimed, une ancienne société du groupe, possédait une réserve de terrain à Sulgen. Elle se trouvait en zone agricole, mais le plan directeur a été modifié en peu de temps grâce à la commune, au canton et même à la Confédération. Andreas Albrecht est confiant: «Nous comptons 150 collaborateurs, dont environ 90% nous suivront à Sulgen», estime-t-il. Le transfert de savoir-faire est essentiel à ses yeux. L’entreprise s’est renforcée au cours des dernières années: la qualité a été fortement mise en avant, les processus de fabrication ont été optimisés, les achats ont été orientés à l’international et le développement a plus que doublé. De plus, V-ZUG Technologie de Réfrigération SA a déjà lancé certains produits innovants et planche sur d’autres idées concernant la numérisation, de nouveaux designs, ainsi que la réduction du gaspillage alimentaire et des émissions sonores.

S’abonner à notre V-ZUG newsletter pour continuer de lire de passionnants articles

Une culture d’entreprise axée sur le vivre ensemble

Le site récupèrera environ un cinquième des installations et ressources existantes d’Arbon, le reste sera construit de toutes pièces. Même dans une usine ultramoderne, le travail manuel reste indispensable au niveau du montage et du contrôle qualité. «V-ZUG est synonyme de qualité et d’innovation. Une telle promesse exige des technologies de pointe, mais serait impensable sans le concours de tous nos collaborateurs.» Ayant pratiqué des sports collectifs par le passé, Andreas Albrecht attache une grande importance à la culture d’entreprise fondée sur le vivre ensemble et l’esprit d’équipe. Pour lui, il faut savoir se montrer exigeant, mais aussi encourager ses troupes: «J’entends atteindre les objectifs dans le calme et la bonne humeur. Tout en gardant à l’esprit que l’on n’a rien sans rien.»
Il privilégie une approche directe vis-à-vis de tout le personnel, en faisant preuve de sincérité et en le traitant d’égal à égal. «Après tout, j’ai moi-même travaillé dans la construction par le passé», sourit-il. Plutôt surprenant quand on voit sa nature réservée, qui cache cependant une détermination sans faille. Monteur électricien de formation, il a occupé différents postes dans l’industrie dans les secteurs du marketing, du développement de produits et de la gestion de la production. En parallèle, il a régulièrement approfondi ses connaissances dans le domaine de la technique, de l’économie d’entreprise et de la gestion, avant de décrocher un MBA.

Un projet écologiquement et socialement durable

Andreas Albrecht aime créer de ses propres mains à ses heures perdues, en construisant des murets ou en plantant des arbres dans son jardin à Roggwil. C’est un jardin méditerranéen, «je le dois à mon épouse espagnole». De même, il aime faire des activités avec ses quatre enfants et passer du temps dans la nature.
Le développement durable lui tient à cœur, sur le plan écologique, mais aussi social. C’est pourquoi il est attentif à son prochain. D’ailleurs, il connaît le nom de tous ses collaborateurs. «Nous voulons être ouverts les uns avec les autres. Les gens doivent se soutenir mutuellement.» Cet esprit se reflète dans l’architecture de la nouvelle usine. La grande halle de production est totalement accessible, sans cloisons ni parois. La halle et l’espace de bureaux sont séparés par des fenêtres. Quant à la cafétéria, avec sa cuisine pour réchauffer des plats et sa terrasse de toit, elle doit permettre à tout le monde de se rencontrer, que l’on soit collaborateur de la production, employé de bureau ou dirigeant. Il en va de même pour les personnes en situation de handicap qui travaillent au montage. Ayant grandi avec un frère handicapé, Andreas Albrecht a encouragé le recrutement de personnes atteintes d’un handicap il y a des années déjà.
«Chaque personne possède un ou plusieurs points forts. A nous de les mettre en valeur. Je tiens le même discours à mes cadres: en leur donnant motivation et responsabilités, vous rendez service à vos collaborateurs, en les incitant à se développer activement et à s’impliquer. Diriger signifie servir.» Pas choisir la facilité mais, en tant que manager, faire confiance aux autres et lâcher prise. Cela exige des efforts. Et du courage.

En savoir plus:

Valeurs typiquement suisses, même en production

Pourquoi choisir V-ZUG

 


L’article de blog suivant pourrait également vous intéresser:

 

Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

0 Commentaire

Aucun commentaire n’a encore été publié

vzug.comlifestyle.vzug.comhome.vzug.comreferences.vzug.comnaming.vzug.com

Vous utilisez un navigateur obsolète. Certains contenus ne peuvent donc pas être affichés correctement. Veuillez mettre votre navigateur à jour. http://browsehappy.com