V-ZUG Blog | FR LogoLoading

flag frFR

VZUG-DanielMinder-web-1155x650px.

«Nous avons fait un saut quantique»



Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

A Sulgen, Daniel Minder est responsable de l’entrepôt de stockage en hauteur entièrement automatisé et du contrôle final des réfrigérateurs. Pour la technologie intralogistique, ce chef de projet mise sur une solution non conventionnelle.

Transstockeur, AGV, SAP, émulation. Lorsqu’il nous parle transstockeur, l’appareil de desserte des rayonnages, ou AGV, le système de transport sans conducteur, Daniel Minder est dans son élément. A 31 ans, il dirige à Sulgen deux projets d’importance stratégique: sans l’entrepôt de stockage en hauteur, la nouvelle usine ne pourrait pas produire autant. Et sans le contrôle final, il serait impossible de tester les réfrigérateurs.
Cet automaticien et ingénieur mécanique de formation, titulaire d’un MBA, travaille chez V-ZUG Technologie de Réfrigération SA depuis quatre ans. «Notre entreprise a fait du ‘Swiss Made’ son label. Nous voulons ancrer ce savoir-faire au niveau régional, en Thurgovie. Selon moi, la construction d’un nouveau site de production de réfrigérateurs, qui occupe actuellement 150 collaborateurs, est assez exceptionnelle pour la place industrielle suisse. Je peux tout à fait m’identifier à ce projet», explique l’ingénieur, domicilié à Goldach avec son épouse et ses deux fillettes.

Daniel Minder

Daniel Minder, chef de projet

Une solution non conventionnelle pour la manutention et le stockage

Sous sa houlette, un entrepôt de stockage en hauteur entièrement automatisé pour les composants de réfrigérateurs est en train de voir le jour à Sulgen: 16 mètres de haut, 4 allées et une capacité brute de 4500 palettes. Pour la technologie intralogistique, Daniel Minder n’a pas opté pour une solution classique: «Au lieu de quatre transstockeurs, un par allée, nous en avons un seul, mais qui peut effectuer des virages», explique-t-il enthousiaste. Le transstockeur se compose d’un haut mât équipé d’un système de levage. Il se déplace automatiquement sur des rails le long de toutes les allées pour déplacer, lever, stocker et extraire les palettes. L’entrepôt est en partie alimenté par l’électricité renouvelable provenant de la grande installation photovoltaïque aménagée sur le toit de l’usine.
Le processus pour mettre en place cette technologie de pointe a été long et difficile. Mais c’est cela que le Saint-Gallois aime tant dans son travail: trouver le chemin le plus court pour aller d’un point A à un point B. «Trouver la voie, c’est ma responsabilité. C’est ce que je vis tous les jours!» Pour Sulgen, il lui fallait tirer le meilleur parti du volume de l’entrepôt, tout en veillant au rapport coûts-bénéfices. Longtemps, il a jonglé avec les chiffres et s’est plongé dans les calculs: nombre requis de palettes entrantes et sortantes par jour, valeurs de pointe, poids et dimensions des palettes, statistiques du bâtiment, modélisations théoriques des indicateurs de stocks classiques, etc. Il a élaboré un concept pour un entrepôt géré par SAP, à la fois adapté à la capacité actuelle de l’entreprise et évolutif. Daniel Minder affiche à l’écran une vue 3D. Grâce à l’émulateur, le logiciel de simulation, il peut procéder à des tests théoriques du fonctionnement de l’entrepôt. Avec la souris, il suit le trajet d’un convoyeur qui va de l’entrée des marchandises dans la zone de prélèvement jusqu’aux rayonnages en hauteur. Il s’agit d’une section d’accumulation. C’est là que les palettes attendent jusqu’à leur enlèvement par le transstockeur. Une petite section d’accumulation est également prévue pour les sorties. Grâce à une classification A-B-C, les articles les plus demandés peuvent être stockés à proximité de la sortie, ce qui accroît considérablement la capacité de l’entrepôt. La souris de Daniel Minder se déplace à présent le long d’un virage entre deux allées de rayonnages, pour expliquer les trajets du transstockeur.

«Trouver la voie, c’est ma responsabilité. C’est ce que je vis tous les jours!»

Daniel Minder, chef de projet

Un concept intelligent pour un bond en avant

L’entrepôt de stockage en hauteur fait partie d’un nouveau concept logistique intelligent mis en œuvre à Sulgen. Dans sa nouvelle usine, V-ZUG Technologie de Réfrigération SA mise sur des flux de matériaux et de production optimisés. «Nous avons fait un saut quantique, explique Daniel Minder. Premièrement, avec l’entrepôt de stockage en hauteur entièrement automatisé. Deuxièmement, avec l’alimentation de la production en matériaux, assurée par un routeur de palettes. Et troisièmement avec le système SAP, qui assure la gestion complète des matériaux et de la production.» La souris se déplace de nouveau à l’écran pour afficher un schéma du flux de production et suit le trajet des marchandises: entrée à l’entrepôt, passage dans la halle de production, puis contrôle final et enfin stockage à l’entrepôt de produits finis et expédition.

S’abonner à notre V-ZUG newsletter pour continuer de lire de passionnants articles

90 bancs d’essai pour le contrôle final

Le contrôle final des réfrigérateurs, appelés «contrôle à 100%», est lui aussi un projet de Daniel Minder. Il est opéré sur une estrade de 30 mètres sur 15 environ située dans un coin de la halle de production. Il se distingue par son système de transport sans conducteur ou AGV, un robot quasi autonome, dont Daniel est très fier. Chaque appareil achevé est acheminé vers l’un des 90 bancs d’essai, où il subit divers tests techniques, portant notamment sur la courbe de réfrigération et la consommation électrique. La nouvelle ligne de réfrigérateurs communique par une connexion WiFi dédiée, qui transmet les relevés de capteurs internes et permet de charger la dernière version du logiciel sur l’appareil. Une fois les tests achevés, l’AGV enlève l’appareil pour l’acheminer vers la zone du contrôle visuel – effectué cette fois par des humains.
Jusqu’à l’achèvement de l’aménagement des nouvelles installations à Sulgen et à la stabilisation de tous les processus, tous les collaborateurs doivent fournir des efforts supplémentaires, «mais cela profitera à tous». Pour garder l’équilibre, Daniel Minder consacre une partie de son temps libre à la pratique du football au FC Rorschacherberg. Et aussi à sa famille: «Ça peut paraître bizarre, mais en ce moment, ma famille est vraiment un ‘loisir’, que je m’accorde quand je parviens à m’échapper du travail.»
Et à quoi ressemble le quotidien de la famille Minder? Chez un tel fan de technologie, on s’imagine un intérieur de science-fiction… Le projet du moment s’appelle «rénovation». Daniel Minder a imaginé le chemin le plus court pour passer du «petit chez-soi vieillot, mais avec du potentiel» au domicile ultramoderne et durable. Ainsi, une installation solaire est déjà en place pour chauffer l’eau, et la distribution électrique a récemment été refaite à neuf, câblage compris. Et oui, après le grand chantier, son logement comportera lui aussi quelques robots et automates contrôlés par des applis.

En savoir plus:

Notre exigence de qualité

La Site de production de V-ZUG

 


L’article de blog suivant pourrait également vous intéresser:

Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

0 Commentaire

Aucun commentaire n’a encore été publié

vzug.comlifestyle.vzug.comhome.vzug.comreferences.vzug.comnaming.vzug.com

Vous utilisez un navigateur obsolète. Certains contenus ne peuvent donc pas être affichés correctement. Veuillez mettre votre navigateur à jour. http://browsehappy.com