V-ZUG Blog | FR LogoLoading

flag frFR

Sonja Haucke et Janika Merz, développement des techniques d’application V-ZUG AG

«Nous n’aurions jamais imaginé des processus d’une telle complexité»



Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

Comment obtenir des résultats de cuisson parfaits? Pour Sonja Haucke et Janika Merz, spécialistes des techniques d’application, tout est une question de réglages.

Il y a des jours où Sonja Haucke doit prévenir le portier de ne pas appeler les pompiers si l’alarme incendie se déclenche dans le laboratoire des techniques d’application. Ce qui arrive par exemple lors d’essais pour cuisiner d’innombrables poulets grillés qui dégagent une odeur de brûlé et une épaisse fumée. Ou lors de la cuisson d’une montagne de brocolis, de l’équivalent de plusieurs terrains de football de gâteaux aux pommes ou encore de deux douzaines de gratins, le tout en une seule journée. Il faut parfois enfourner des centaines et des centaines de petits gâteaux avant d’obtenir un dorage optimal sur tous les modèles. Dans le cadre du développement des programmes automatiques, il faut parfois suivre strictement la procédure de A à Z, même quand le résultat est couru d’avance. «Je vois encore la tête du créateur de recettes en train de regarder son pain se carboniser», sourit la responsable du groupe de développement des techniques d’application.

La quête du processus de cuisson parfait

Ces tests sont parfois une aubaine pour Janika Merz: «Nous sommes très reconnaissants lorsqu’on nous invite à déguster un dix-heures ou un goûter». Le laboratoire des techniciens se trouve de l’autre côté du couloir. Ici non plus, on ne craint pas les odeurs de brûlé, lors de la combustion d’un mélange de graisses de cuisson pour des tests de pyrolyse, par exemple. Une multitude de câbles sont en outre greffés sur les appareils pour en analyser la sécurité, la température ou l’énergie. Au menu: la vérification de composants et le développement de processus. Dans ce cadre, les techniciens se posent une foule de questions: le joint est-il vraiment étanche? Où l’air circule-t-il? Comment éviter la surchauffe de composants électroniques? La poignée de porte est-elle ergonomique? Quelle pression faut-il exercer sur la porte pour qu’elle se ferme automatiquement avec AutoDoor? Sans oublier, naturellement: comment obtenir des processus de cuisson parfaits?

S’abonner à notre V-ZUG newsletter pour continuer de lire de passionnants articles

L’union de la technologie alimentaire et de la technique

Les deux ingénieures en chef et leurs équipes respectives travaillent main dans la main. Sonja Haucke, 46 ans, chapeaute la technologie alimentaire, tandis que Janika Merz, 33 ans, ingénieure développeuse fours/fours à vapeur, dirige le groupe technique. L’analyse de la chaîne de processus idéale peut notamment se fonder sur les aliments: si un gâteau aux pommes est trop foncé ou les pommes trop cuites, on peut en déduire qu’il y trop d’humidité, ou pas assez. De son côté, le domaine technique examine s’il faut réduire la puissance ou créer un climat plus sec. Il faut donc optimiser les processus qui sous-tendent chaque application étape par étape, et définir et programmer entièrement tous les réglages. «Avant d’arriver chez V-ZUG, nous n’aurions jamais imaginé des processus d’une telle complexité», sourient les deux spécialistes.
Sonja Haucke a rejoint V-ZUG SA il y a quatre ans et demi. Mère de deux enfants, elle réside à Berne. Janika Merz vit avec son partenaire à Cham. Elle a intégré l’entreprise il y a cinq ans et demi. Pour la toute nouvelle génération d’appareils, leurs deux équipes respectives ont développé de nouvelles applications comme le mode Sabbat, des programmes de nettoyage pour les appareils en acier chromé et la fonction AutoDoor. De même, elles ont hissé à un niveau supérieur des modes de cuisson comme CuissonMatic, EasyCook, Rôtissage doux, Cuisiner pro, Vacuisine ou Régénération.

Sonja Haucke et Janika Merz, développement des techniques d’application

Sonja Haucke et Janika Merz, développement des techniques d’application

Un concept de commande innovant et une nouvelle structure

L’un des défis majeurs de l’Excellence Line résidait dans le concept de commande innovant avec la structure de processus et la plateforme logicielle nouvellement conçues. «Nous disposons du savoir-faire nécessaire en matière de processus et savons précisément quelles informations mettre à la disposition de l’utilisateur à tel ou tel niveau», explique Sonja Haucke. Cependant, les processus ne fonctionnent pas toujours de la même manière. A titre d’exemple, la température à cœur peut être réglée en mode rôtissage doux, alors qu’elle ne fait que s’afficher en mode Vacuisine. «Il a donc fallu élaborer une logique pour déterminer ce qui est visible sur l’interface graphique, afin que l’utilisateur puisse commander l’appareil de manière simple et intuitive, ajoute Janika Merz. Ce faisant, il faut toujours garder à l’esprit l’éventail complet des applications.» C’est-à-dire savoir où les processus se déroulent de la même manière et où il y a des exceptions. «Tout l’art consiste à concevoir une commande uniforme, tout en permettant de réaliser le plus de réglages possibles.»

Un système adapté à la grande variété des appareils

De plus, il ne faut pas sous-estimer le fait que les appareils de l’Excellence Line sont extrêmement diversifiés, explique Janika Merz. Chaque application doit s’adapter à tous les modèles de toutes les hauteurs et dimensions, quel que soit leur niveau de confort et qu’il s’agisse d’acier chromé ou émaillé. Seule une telle approche permet d’obtenir des réglages optimaux. Les recettes enregistrées, par exemple, sont créées par la GourmetAcademy et testées par l’équipe en charge de la technologie alimentaire, qui met tous les moyens en œuvre pour qu’elles soient adaptées à chaque type d’appareil. Chacune est préparée autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que le résultat soit parfait avec tous les appareils. «Bref, le succès est garanti», sourit Sonja Haucke.
Même si elles ont affaire à toutes les modes de cuisson possible dans le cadre de leur travail quotidien, les deux cheffes d’équipe sont aussi des cuisinières passionnées dans le privé. Sonja Haucke occupe un logement locatif qui, malheureusement, est dépourvu d’appareils V-ZUG. Mais elle a l’intention d’y remédier prochainement. En attendant, elle s’adonne à une toute autre passion pendants ses loisirs: les claquettes. Quant à Janika Merz, elle s’est déjà acheté un four à vapeur combiné V-ZUG. «La régénération a changé ma vie», explique-t-elle avec enthousiasme. Elle prépare différents plats le week-end, puis les régénère la semaine qui suit, comme s’ils venaient d’être faits. Ce qui lui permet de consacrer encore plus de temps à sa deuxième passion, le yoga.

En savoir plus:

Découvrez la nouvelle Excellence Line

Toutes les nouveautés 2021

 


Sonja Haucke

Sonja Haucke, responsable du groupe de développement des techniques d’application

Sonja Haucke, responsable du groupe de développement des techniques d’application


Janika Merz

Janika Merz, ingénieure développeuse fours/fours à vapeur

Janika Merz, ingénieure développeuse fours/fours à vapeur


L’article de blog suivant pourrait également vous intéresser:

 

Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

0 Commentaire

Aucun commentaire n’a encore été publié

vzug.comlifestyle.vzug.comhome.vzug.comreferences.vzug.comnaming.vzug.com

Vous utilisez un navigateur obsolète. Certains contenus ne peuvent donc pas être affichés correctement. Veuillez mettre votre navigateur à jour. http://browsehappy.com