V-ZUG Blog | FR LogoLoading

flag frFR

VZUG-ausblick-web-1155x650px

Un morceau d’histoire rentre à Zoug



Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

V-ZUG est synonyme de longévité et de qualité en matière d’électroménager depuis plus d’un siècle. Mais même nous sommes surpris que l’Unimatic et l’Adora puissent durer 60 ans. Et pourtant, le lave-linge et le sèche-linge de la maison des parents de Heinz Müller ont réussi à nous convaincre. Après six décennies de bons et loyaux services, les deux appareils V-ZUG vont finalement être rapportés sur leur lieu de fabrication.

Pour Robin Tiefenthaler, de Full Service, et ses deux collègues, aujourd’hui est un jour particulier, puisqu’ils se rendent pour une mission très spéciale dans la commune zurichoise de Stäfa. Plus précisément, dans la maison des parents de Heinz Müller, nichée dans un cadre idyllique. «Il arrive que nous ayons affaire à des lave-linge des années 1980, mais je n’avais encore jamais dû travailler sur le modèle que nous devons démonter aujourd’hui», explique Robin Tiefenthaler.

«Il arrive que nous ayons affaire à des lave-linge des années 1980, mais je n’avais encore jamais dû travailler sur le modèle que nous devons démonter aujourd’hui»

Robin Tiefenthaler, Full Service

 

La maison construite en 1931 est entourée d’un grand pré et offre une vue imprenable sur le lac de Zurich. C’est là que Heinz Müller a grandi avec ses frères et sœurs. La grande bâtisse est très spacieuse, mais demandait également beaucoup d’entretien. Et les lave-linge? En avoir un à l’époque n’allait pas de soi. «Dans les années 1960, nous avons acheté pour la première fois un Unimatic et un Adora, que ma mère a utilisés jusqu’à l’année dernière», explique Heinz Müller. Que la famille ait opté pour des appareils V-ZUG n’est pas dû au hasard. «Mon parrain travaillait au service externe de V-ZUG. Il nous semblait donc évident de choisir cette marque», se souvient le Zurichois de l’Oberland. Les deux appareils ont beaucoup facilité la tâche de sa mère. «Avec six enfants à la maison, il y avait énormément de linge, se souvient Heinz Müller en souriant. Je me rappelle que nous accompagnions notre mère à la buanderie. Nous regardions depuis le haut à travers le hublot du lave-linge pour voir comment le linge était essoré.»

S’abonner à notre V-ZUG newsletter pour continuer de lire de passionnants articles

Mais après une soixantaine d’années, l’appareil a rendu l’âme. Dennis Vitaliano de Full Service: «Démonter un si vieux modèle ne va pas être facile. Nous devons regarder pas à pas comment enlever les deux appareils avec précaution». Et Dominik Rogenmoser, technicien de service, d’ajouter: «Les nouvelles machines sont tout simplement posées dans la pièce et raccordées. Les anciennes sont nettement plus lourdes et ont été fixées avec de grosses vis.» Et pour couronner le tout, une belle couche de rouille s’est formée au cours des six décennies. Il semble donc impossible de les dévisser avec une simple pince. La solution? Utiliser une fraise. Et enfin, une heure et quelque plus tard, le lave-linge et le sèche-linge peuvent être chargés dans le bus de service V-ZUG. Que va-t-il leur arriver maintenant? On va les installer dans le musée de V-ZUG, au siège. «Ils vont pour ainsi dire partir en maison de retraite, déclare Heinz Müller, amusé. Ils y passeront leurs vieux jours en paix, et on les y admirera pour leur longue et fructueuse carrière.»

En savoir plus:

L’histoire de V-ZUG

Pourquoi choisir V-ZUG

Notre exigence de qualité

 


L’article de blog suivant pourrait également vous intéresser:

Share: WhatsappLinkedInCommenterMenuEmail

0 Commentaire

Aucun commentaire n’a encore été publié

vzug.comlifestyle.vzug.comhome.vzug.comreferences.vzug.comnaming.vzug.com

Vous utilisez un navigateur obsolète. Certains contenus ne peuvent donc pas être affichés correctement. Veuillez mettre votre navigateur à jour. http://browsehappy.com